How CIA does work

How CIA does work when it gets sensitive information

CIA is known for its plots, its scheming, its crimes.
One goal, the benefit for USA, for the benefit os some americans...
CIA collectes a huge quantity of information on everthing, from everywhere.  
But, how does CIA work when it knows very sensitive information  ? Especially when they concern future events as terrorist attacks.

The first task of CIA's responsible people is to  THE TRANSLATION WILL COME NEXT


Le premier travail des responsables de la CIA est d'évaluer l'action à venir, ce qu'elle va impliquer, va causer, mais surtout, si elle peut servir à leurs intérêts, que cela soit  en la stoppant, ou en la laissant faire. Mais, quel que soit le cas, c'est pour en tirer un "bénéfice".

Si cela ne sert aucun de leurs intérêts, ce qui est rare, ils laissent faire, car ils se foutent de la vie des personnes, même innocentes victimes, d'autant plus quand elles ne sont pas américaines. 

Ou alors, ils l'utilisent à leur bénéfice. 
Ils peuvent décider de stopper l'opération si sa réalisation ne leur est pas utile, ou trop dévastatrice (toute mesure gardée selon leur échelle de valeurs...).
En fait, soit, ils interviennent, soit ils transmettent les informations aux services concernés du pays ciblé.

Dans le premier cas, il y gagnent de nouvelles informations, et dans le second, ils créent une dette morale depuis le pays à qui ils ont rendu ce service de les avoir sauvés d'une attaque, devenant ancore plus un pays ami. Ils en tirent parti, un échange d'informations, comme une preuve de bonne entente entre Alliés... Ils se montrent Bon Samaritain... Mais, les débiteurs auront toujours un service à rendre...

Dans le second cas, celui où ils laissent faire, ils le managent, afin d'en retirer les meilleurs bénéfices à bien des égards. 
C'est le cas de l'attaque de "CHARLIE Hebdo" en janvier 2015, et aussi de celle du "THALYS" en août 2015.
En revanche, celles du 13 Novembre à PARIS ont échappé à leur attention.
Celle du "THALYS" n'a fait aucune victime, ce qui est déjà plus qu'étonnant pour un individu surarmé et déterminé, et dans un environnement confiné, ce qui empêche, à la fois, tout ratage des tirs et toute fuite des cibles.
Et qui ont été les sauveurs , les héros ? Des Américains, militaires de surcroît... Et pas n'importe quel militaire...
Des super-héros qui ont mis en échec, à mains nues, un vilain terroriste armé d'une AK47, prêt à passer à l'acte...
Aucune bavure, aucun blessé, aucun mort, et l'attentat a été mis en échec.
Et les USA posés en grand défenseur. Une réalisation parfaite. 
Dans ce cas, la CIA savait à l'avance, et a mis les moyens afin que l'attentat soit déjoué, à leur seul bénéfice et sur un plan international (pas uniquement la France, puisque le THALYS est une ligne transfrontalière). 

Ils ont retenu la leçon de "CHARLIE", quelques mois plus tôt.
La CIA savait ce qu'il se tramait, mais, ils ont voulu laisser faire parce que cela servait leurs intérêts d'alors, le rapprochement de la France, de l'Europe avec les USA, pour une cause commune. Il faut savoir que, déjà fin 2014, les USA avaient commencé leur entreprise de préparatifs pour la 3° guerre mondiale (voir le document
 Global Statement de ce site).
Qu'il y ait eu des morts, les dirigeants américains, et encore plus les agences comme la CIA, NSA, et autres comme le FBI, s'en foutent, et d'autant plus quand ils ne sont pas américains, et dans ce cas, même pas de vrais journalistes... La CIA et d'autres agences telles que celles des "Men In Black"(pas ceux du film où ils sont "sympathiques") n'hésitent pas à éliminer des citoyens américains, alors, pensez bien des étrangers qui n'ont, par définition pour eux, aucune valeur du moment qu'ils ne peuvent leur servir..

Les 2 phases de la CIA d'agir en face de problème de divulgation non désirée:
Intimidation, puis élimination si la première entreprise n'a pas de succès auprès de l'intéressé. Parfois, ils passent directement à la seconde...
Les 2 manières d'éliminations:
Faux suicide par le basculement depuis un lieu élevé, ou accident de voiture. Les deux cas entraînent un classement sans suite du décès de la part des autorités locales, qui n'y voient que du feu...

Pour en revenir à "CHARLIE", et pour preuve, l'ambassade des USA à PARIS a été la première à afficher , et peu de temps après, "Je suis CHARLIE". Efficace et réactifs, ces américains ! Une empathie ostentatoirement affichée et utile pour semontrer que nous sommes amis, de proches amis.
Ou plutôt, une campagne de communication bien rôdée, bien étudiée, bien préparée... 

  

More...

Comment la CIA fonctionne quand elle a des informations sensibles

La CIA est connue mondialement pour ses complots, ses magouilles et même ses crimes. Un seul but, un seul objectif, un seul credo, les bienfaits des USA, c'est-à-dire de certains américains.
La CIA collecte une foultitude d'informations, sur tout, et depuis partout.

Mais, comment fait la CIA quand elle a connaissance d'informations sensibles ? Notamment quand elles concernent de futurs événements, tels que des attentats.

Le premier travail des responsables de la CIA est d'évaluer l'action à venir, ce qu'elle va impliquer, va causer, mais surtout, si elle peut servir à leurs intérêts, que cela soit  en la stoppant, ou en la laissant faire. Mais, quel que soit le cas, c'est pour en tirer un "bénéfice".

Si cela ne sert aucun de leurs intérêts, ce qui est rare, ils laissent faire, car ils se foutent de la vie des personnes, même innocentes victimes, d'autant plus quand elles ne sont pas américaines. 

Ou alors, ils l'utilisent à leur bénéfice. 
Ils peuvent décider de stopper l'opération si sa réalisation ne leur est pas utile, ou trop dévastatrice (toute mesure gardée selon leur échelle de valeurs...).
En fait, soit, ils interviennent, soit ils transmettent les informations aux services concernés du pays ciblé.

Dans le premier cas, il y gagnent de nouvelles informations, et dans le second, ils créent une dette morale depuis le pays à qui ils ont rendu ce service de les avoir sauvés d'une attaque, devenant ancore plus un pays ami. Ils en tirent parti, un échange d'informations, comme une preuve de bonne entente entre Alliés... Ils se montrent Bon Samaritain... Mais, les débiteurs auront toujours un service à rendre...

Dans le second cas, celui où ils laissent faire, ils le managent, afin d'en retirer les meilleurs bénéfices à bien des égards. 
C'est le cas de l'attaque de "CHARLIE Hebdo" en janvier 2015, et aussi de celle du "THALYS" en août 2015.
En revanche, celles du 13 Novembre à PARIS ont échappé à leur attention.
Celle du "THALYS" n'a fait aucune victime, ce qui est déjà plus qu'étonnant pour un individu surarmé et déterminé, et dans un environnement confiné, ce qui empêche, à la fois, tout ratage des tirs et toute fuite des cibles.
Et qui ont été les sauveurs , les héros ? Des Américains, militaires de surcroît... Et pas n'importe quel militaire...
Des super-héros qui ont mis en échec, à mains nues, un vilain terroriste armé d'une AK47, prêt à passer à l'acte...
Aucune bavure, aucun blessé, aucun mort, et l'attentat a été mis en échec.
Et les USA posés en grand défenseur. Une réalisation parfaite. 
Dans ce cas, la CIA savait à l'avance, et a mis les moyens afin que l'attentat soit déjoué, à leur seul bénéfice et sur un plan international (pas uniquement la France, puisque le THALYS est une ligne transfrontalière). 

Ils ont retenu la leçon de "CHARLIE", quelques mois plus tôt.
La CIA savait ce qu'il se tramait, mais, ils ont voulu laisser faire parce que cela servait leurs intérêts d'alors, le rapprochement de la France, de l'Europe avec les USA, pour une cause commune. Il faut savoir que, déjà fin 2014, les USA avaient commencé leur entreprise de préparatifs pour la 3° guerre mondiale (voir le document 
Global Statement de ce site).
Qu'il y ait eu des morts, les dirigeants américains, et encore plus les agences comme la CIA, NSA, et autres comme le FBI, s'en foutent, et d'autant plus quand ils ne sont pas américains, et dans ce cas, même pas de vrais journalistes... La CIA et d'autres agences telles que celles des "Men In Black"(pas ceux du film où ils sont "sympathiques") n'hésitent pas à éliminer des citoyens américains, alors, pensez bien des étrangers qui n'ont, par définition pour eux, aucune valeur du moment qu'ils ne peuvent leur servir..

Les 2 phases de la CIA d'agir en face de problème de divulgation non désirée:
Intimidation, puis élimination si la première entreprise n'a pas de succès auprès de l'intéressé. Parfois, ils passent directement à la seconde...
Les 2 manières d'éliminations:
Faux suicide par le basculement depuis un lieu élevé, ou accident de voiture. Les deux cas entraînent un classement sans suite du décès de la part des autorités locales, qui n'y voient que du feu...

Pour en revenir à "CHARLIE", et pour preuve, l'ambassade des USA à PARIS a été la première à afficher , et peu de temps après, "Je suis CHARLIE". Efficace et réactifs, ces américains ! Une empathie ostentatoirement affichée et utile pour semontrer que nous sommes amis, de proches amis.
Ou plutôt, une campagne de communication bien rôdée, bien étudiée, bien préparée... 

   

More...

Contact Us


contact@anotow.com

Help & Support

  • First, Pray God,
​if it does not work, 
  • Second, Ask Us.
Credits
Jesus from Nashville, or Belleville.

© Copyright ANOTOW. All Rights Reserved.